Accueil > Voyages > Inde du sud > Inde 2018 - Munnar

Inde 2018 - Munnar

Du 22 au 25 Février

Nous avons quitté Cochin pour aller respirer l’air de la montagne au milieu des plantations de thé.

Munnar est une station de montagne très prisée des Indiens qui viennent y chercher un peu de fraîcheur et d’air pur.
L’autre activité principale à Munnar est la culture du thé. Et c’est magnifique !

Plein les mirettes

Des champs de thé à perte de vue. Soigneusement taillés, les arbustes dessinent sur les valons des formes géométriques aléatoires, rendant ce paysage absolument unique.
En arrière-plan, la montagne plus aride et majestueuse, peuplée de singes à foison et d’une faune sauvage endémique que nous sommes allés observer du plus près possible.

Notre arrivée fut pourtant assez épique. Je laisse la plume à Thierry pour vous raconter cet épisode :

Quatre heures de bus depuis Cochi jusqu’à un petit village non loin de Munnar où nous avions réservé une chambre.

Chassés par le bruit des meuleuses (le propriétaire faisait des travaux d’agrandissement) devant nos fenêtres, nous décidons de nous rapprocher de la station de montagne pour y passer la nuit.

Nous passons deux heures à l’arrêt des bus en grève, sans succès, et sommes secourus par Manu qui nous emmène dans sa Tata (voiture de marque Indienne) vers son Resort (attention, le mot a son importance pour le tenant des lieux) au nom prometteur de Lake Castle Resort

Coincés dans ce trou paumé, nous acceptons - non sans une âpre discussion - un tarif trop élevé pour la prestation, mais au moins nous pouvons poser nos sacs pour la nuit dans cette guest house immense et délabrée, aux allures de lupanar.
Dans la soirée, au retour du village où nous avons trouvé de quoi nous restaurer, Manu nous propose d’acheter de la bière dans un magasin d’état situé tout près.

Fatigués, un peu déprimés par cette journée pas folichonne, on se dit qu’effectivement on boirait bien une bière fraîche !

Après quelques km sur une petite route défoncée, nous nous engageons sur un petit chemin de terre qui devient vite un sentier forestier pour nous arrêter bien plus tard, en pleine forêt.

Ça sent la contrebande.

Notre hôte explique tant bien que mal à madame, qu’il vaut mieux qu’elle reste dans la voiture et m’entraîne alors dans les bois, sur un raidillon qui conduit, oh surprise, à une clairière où trône un petit bâtiment éclairé de néons criards, devant lequel s’affaire une clientèle hétéroclite.

Des barrières matérialisent les files aller et retour vers le guichet un peu comme celles que l’on trouve dans les aéroports (à la différence près que nous sommes au milieu de nulle part), où un fonctionnaire au sérieux imperturbable encaisse les quelques roupies, avant de vous remettre un bon orné d’un tampon officiel qui vous permettra de retirer auprès de ses collègues le breuvage désiré.

Tampon officiel pour breuvage illicite.

Il y a là toutes sortes de boissons alcoolisées allant de la bière au tord-boyaux, vendues à température ambiante (28° à cette heure).
L’alcool prohibé dans le Kerala est tout de même vendu par les magasins d’état du Tamil Nadu tout proche, avec au passage 86 % de taxes.

De retour au « Resort » Manu met les bières à rafraîchir dans un seau d’eau, procédé à l’efficacité toute relative qui nous permettra selon lui, de les déguster fraîches… (25° approximativement )

Nous décidons de partir tôt le lendemain pour découvrir Munnar et ses plantations de thé.

À posteriori nous avons bien ri, mais la fatigue aidant, nous étions pressés de nous retrouver dans un endroit un peu plus accueillant. Et ce fut le cas après avoir trouvé une chambre à l’entrée du village de Munnar.

Nous avons rencontré un couple de voyageurs canadiens avec lesquels nous avons partagé de bien charmants repas, visité l’usine à thé, traversé la montagne pour visiter le « wildlife center ».
Deux heures de balade en compagnie d’un guide parlant parfaitement anglais, des insectes, des lézards, des écureuils, des plantes étranges, des singes et des peintures rupestres. Très belle journée, au grand air et sans klaxons, ce qui l’air de rien est très, très reposant pour les oreilles après 3 semaines sur la route.

Quatre jours parmi les plus zen de notre voyage, avant de découvrir la très vivante cité de Madurai.

  • Aie confiance… :)
  • Ballots de thé à charger
  • Ballots de thé chargés !
  • Biches rupestres
  • Culture du thé
  • Culture du thé 2
  • Entre les montagnes
  • Greater racket-tailed drongo
  • Les arbres bleus
  • Lézard en courbe
  • Tamis à thé
  • Vous avez dit aride ?
  • Préparation du Tchaï sur un foyer traditionnel
  • Ratufa indica Ecureuil géant d'Inde
  • Ratufa indica et sa longue queue
  • Langur gris
  • Langur gris aux grands yeux
  • Fin de journée pour les cueilleuses de thé

Un message, un commentaire ?

Pour éviter le spam, votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée. Merci de votre compréhension.
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.
Votre texte doit comprendre au moins 10 caractères.