Accueil > Potager > Les mains dans la terre

Les mains dans la terre

juillet 2017

J’ai beau chercher, rien ne me rassérène autant que de mettre les mains dans la terre.

Effet garanti et instantané. Sorte de panacée personnelle, venant à bout de presque tous les maux physiques et psychologiques.

Il suffit que je file au fond du jardin, arracher quelques adventices, pailler une rangée, biner un coin un peu sec, pour que la sérénité pointe le bout de son nez, que je respire enfin, que l’esprit vagabonde pendant que les mains sont affairées ; concentrée sur l’instant, libre.

Je ne sais pas quel est le processus, peut-être une empreinte des temps immémoriaux ou le contact avec la terre était pour l’être humain une obligation de survie ?

Je ne cherche pas vraiment à élucider ce mystère.

C’est magique, simple et à ma portée puisque j’ai l’immense chance de profiter d’un petit bout de terre bienfaitrice, dont j’ai en partie fait un potager.

Un message, un commentaire ?

Pour éviter le spam, votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée. Merci de votre compréhension.
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.
Votre texte doit comprendre au moins 10 caractères.